Comment réussir l’organisation des obsèques d’un proche ?  

0

Le décès d’un proche constitue un choc psychologique qui peut constituer une entrave à une organisation réussie de ses obsèques. Pour une bonne organisation, vous devrez respecter deux étapes  principales.

Le corps du défunt

Il est des mesures urgentes à prendre en ce qui concerne le corps du défunt. Afin de pouvoir constater le décès, il faudrait la délivrance, par un médecin, du certificat de décès. Ceci sera plus facile lorsque la mort est survenue dans un centre hospitalier où ce sont les médecins dudit organisme qui vous le délivreront. Cette constatation a pour effet de permettre le transport du corps vers une chambre funèbre si la mort est intervenue à domicile. 

Toutefois, il faudra qu’au préalable déclarer le décès auprès de la mairie en étant muni du certificat de décès.  Ces lourdeurs organisationnelles peuvent être assez bouleversantes. Ainsi, auriez-vous toujours la latitude de consulter le site https://www.le-choix-funeraire.com pour l’organisation de vos funérailles. Souvent l’agence des pompes funèbres s’occupe de l’autorisation d’inhumation auprès de la mairie, du transport du corps du centre hospitalier au domicile ou du domicile à une chambre funèbre selon le lieu du décès.

Le patrimoine du défunt

La dissolution du patrimoine est une conséquence immédiate du décès d’une personne. Ainsi il est  primordial de prendre des mesures conservatoires qui consistent soit en la cessation immédiate de certaines transactions soit en la continuation de certaines opérations dont la rupture pourrait affecter le patrimoine financier du défunt.  La gestion du patrimoine est donc une étape cruciale sur la question de savoir comment réussir l’organisation des obsèques d’un proche.

De prime abord, il faudrait se renseigner sur les dernières volontés du défunt. Ensuite, faudra t-il se renseigner sur l’état de son patrimoine en consultant sa banque, l’informer du décès et prendre les mesures idoines. Aussi faudra t-il contacter toutes les structures susceptibles de verser des redevances au défunt telles que son assurance, la sécurité social s’il était salarié et même la mutuelle, le cas échéant. Enfin, toutes ces mesures conservatoires auront pour ultime but de procéder à la dévolution du patrimoine (succession). Suite à cela, il faudra notifier la déclaration de succession au centre des impôts.

Partager

Ecrire un commentaire